Comment afficher son ambition sur son CV

  • Source: cadremploi.fr
  • Date: lun. 18 avr. 2016
  • Visites: 12120
  • Commentaires: 0

Vous le savez, un CV est tout sauf une liste de missions. Le recruteur veut y trouver une certaine cohérence et des résultats. Il veut comprendre de quoi vous allez être capable. Alors rien n’interdit d’y parler de son ambition. Avec subtilité…

Afficher le poste de ses rêves en titre

« Parler de son ambition est toujours un peu risqué en France,  car on n'a pas une culture très directe sur ce sujet », prévient Guillaume Blanchin. Mais le responsable recrutement chez Robert Walters ne décourage pas les candidats pour autant. « Tout dépend du type d'ambition dont on parle. Si elle semble légitime et étayée par des faits, elle peut intéresser un recruteur. » Première option : afficher la couleur dans le titre. « On peut tout à fait indiquer un titre souhaité que l’on n’a jamais exercé, à condition qu’il soit un minimum cohérent avec son parcours », pourquit Guillaume Blanchin. « Beaucoup de candidats envoient des CV sans titre, s’étonne Judith Tripard, consultante pour le cabinet Clémentine. Or, on peut très bien s’adapter à ses interlocuteurs et avoir plusieurs CV. » Cette recruteuse distingue par exemple les réponses à des offres précises et les candidatures spontanées. « Un CV est comme une photo à un instant T. Il s'agit de montrer clairement l'esprit et l’objectif du candidat. Mais encore faut-il que cela corresponde au besoin de la personne qui reçoit le CV… »

 

Une accroche accrocheuse

Pour préciser son objectif, on peut aussi ajouter trois lignes en tête de son CV. « L’idée est de rédiger une accroche qui précise son objectif, explique Caroline Cailteux, auteure de guide "Le recrutement, comment ça marche ?". En effet, rien n’empêche d’ajouter quelques mots sur un poste ou une fonction que l’on se sent capable de remplir à court terme. » Pour cette consultante, c’est une bonne façon de répondre à une offre en montrant un certain dynamisme. « C’est aussi une façon de résumer ou de s’épargner une lettre de motivation et d’aborder le sujet en entretien. La seule condition reste toutefois que le reste du CV comporte des éléments comme des réalisations probantes ou des projets que l’on a développés capables d’étayer cette ambition. C'est une façon positive de dire ce dont on est capable. »

 

Mettre en avant ses résultats

Pour Stéphane Cloteaux, il reste difficile de parler de son ambition dans le CV. « Pour moi, on parle plutôt de son ambition en entretien de recrutement si l’occasion se présente, nuance le directeur du cabinet Strattitude RH. Si je cherche le responsable d'un centre de profit et que le candidat prétend vouloir devenir directeur régional à cinq ans, il se peut que je privilégie un candidat plus motivé pour le poste actuel. » Malgré tout, rien n’interdit de laisser entendre que l’on progresse vite, résultats à l’appui. « On peut cependant s'étendre sur ce que l'on a déjà obtenu en adoptant une approche projet. Pour chaque expérience, on détaille ainsi ce que l’on a été capable de décrocher en termes d'augmentation du chiffre d'affaires par exemple. » « On peut craindre d’un profil qui affiche une ambition débordante qu’il ne soit plus là dans deux ans, confirme Guillaume Blanchin. Il faut donc que l'ambition s’inscrive subtilement dans le parcours. Si on est resté longtemps dans la même société, on peut souligner quelques réalisations successives en interne, et si on a beaucoup bougé, montrer les différents défis relevés. L’idée est que le recruteur projette ses ambitions sur le candidat. »

 

Remonter la rubrique formation

« L’idée est de dégager une logique et une légitimité dans le CV », ajoute Judith Tripard. La consultante aborde toutefois une autre option possible. « On peut aussi justifier une candidature à un poste plus dimensionné en s’appuyant sur une formation récente ou en cours. » Par exemple, un candidat peut avoir suivi  une formation en management ou un MBA. « Quand on a quelques années d'expérience, on est tenté de reléguer la formation en fin de CV , derrière son expérience professionnelle. Or, quand c’est pertinent, on peut justement remettre la rubrique formation en tête de CV pour valoriser un cursus et justifier le titre ou l’accroche de son CV. »

 

Écrire une lettre de motivation

Reste enfin un outil à ne pas négliger. « Au final, le bon candidat est aussi celui qui rassure par son sens des responsabilités, ses compétences et sa motivation », résume Guillaume Blanchin. C’est pourquoi ce recruteur invite les candidats à soigner leur lettre de motivation. « L'ambition est à double tranchant. Il y a des candidats qui laissent entendre qu’ils ont tel diplôme donc droit à tel poste. Mais il y a aussi d’autres formes d’ambition qui peuvent séduire. On peut aussi choisir un profil moins bon en apparence, mais qui a envie d’apprendre et de grandir avec l’entreprise. » L’ambition de progresser, cela marche aussi.

Educarriere sur Facebook

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents

Magazine

News du jour