Surqualifié ? Comment rassurer les recruteurs avec sa lettre de motivation

  • Source: cadremploi.fr
  • Date: mar. 17 mai 2016
  • Visites: 4954
  • Commentaires: 0

Ce poste vous tient à cœur -ou vous n’avez vraiment d’autres choix-, mais au vu de votre expérience, vous êtes clairement surqualifié pour le job. Nos conseils pour rassurer et convaincre grâce à votre lettre ou mail de motivation.

La vérité, si je mens

Le pire serait de nier le décalage de niveau ou de chercher à noyer le poisson. Or le recruteur n’est pas idiot. Un rapide coup d’œil au CV lui permettra de constater une expérience longue comme le bras. Donc assumer en parlant vrai. « Une phrase du genre, "après 20 ans d’expérience en direction commerciale, je souhaiterais me concentrer sur tel secteur pour telles et telles raisons" », illustre Pauline Lahary, fondatrice de mycvfactory.com.

Pas surqualifié mais à forte valeur ajoutée

Pas question d’énumérer par le menu, tous les postes que vous avez brillamment occupés. Au contraire, sélectionnez uniquement ceux dont les compétences sont transposables dans le poste visé. Ainsi le recruteur pourra immédiatement vous projetez dans la fonction. Insistez sur le fait que vous serez opérationnel de suite.  « Être surqualifié est un atout mais c’est vrai que cela effraie les recruteurs. Donc étayez votre lettre de motivation d’anecdotes concrètes, marquantes et attestant de votre forte valeur ajoutée », conseille Pauline Lahary.

Vous ne venez pas chez lui par hasard

Vous postulez peut-être à ce poste par défaut mais le recruteur ne doit pas le sentir. « Vous devez au contraire lui démontrer que le poste visé correspond à votre projet professionnel du moment et que votre candidature répond à une vraie stratégie de carrière », poursuit cette spécialiste du recrutement. Oui, vous avez une solide expérience derrière vous, mais aujourd’hui, vous êtes prêt à relever un nouveau challenge. Donc si vous avez travaillé 15 ans dans des grands groupes, mais que vous avez aujourd’hui envie de participer à l’essor d’une start up, dites-le comme ça. De même, si vous souhaitez passer d’un poste fonctionnel à un job plus opérationnel pour être davantage en prise avec le terrain et les clients. Motivez votre choix de répondre à une annonce pour laquelle vous êtes, a priori, surdimensionné. « L’un de mes clients venant du monde du conseil en informatique avait très envie de se lancer dans l’univers des applis B to C. Pour faire ses armes dans le secteur, une mise à niveau de ses compétences s’imposait dans un poste inférieur en termes de responsabilités et de salaire. Son humilité et sa passion pour ce secteur ont convaincu un recruteur de lui faire confiance », illustre Stéphanie Roels, directrice du cabinet Elysée Coaching.

Misez sur l’adaptabilité

« De part leur expérience, ces candidats, notamment les seniors, ont connu tellement de situations différentes, qu’ils ne vont pas s’effondrer au moindre couac », insiste Karine Doukhan, directrice de la division Robert Half Management Resources. Donc dans la lettre de motivation, insistez sur votre capacité à prendre de la hauteur par exemple face à des situations de crise ou de croissance exponentielle d’une entreprise. « En quelques mots, évoquez votre disponibilité, votre résistance au stress et votre capacité à assumer vos responsabilités », ajoute Stéphanie Roels.

Monsieur/Madame Loyal 

Soyons honnête, compte tenu du marché de l’emploi des seniors, les quinquas, souvent très, voire trop qualifiés et expérimentés, galèrent pour décrocher un job. « L’emploi des seniors est compliqué. Donc contrairement aux juniors, ils ne sont pas dans la revendication immédiate d’un autre poste ou dans le zapping. Ils sont stables et loyaux envers l’entreprise. Deux qualités très appréciées des recruteurs en ce moment », insiste Karine Doukhan. Donc, appuyez également sur ce point dans le mail de motivation afin d’anticiper les éventuelles objections d’un recruteur.

Educarriere sur Facebook

Magazine

News du jour