• Cette offre est expirée !

    • Poste : CONSEILLER COMMUNAUTAIRE
    • Type d'offre : Emploi
    • Métier(s): Aide soignant, Sciences sociales, Sociologie
    • Niveau(x): BEPC
    • Expérience: 1 ans
    • Lieu: ABENGOUROU
    • Date de publication: 30/07/2021
    • Date limite: 05/08/2021 (Expirée)

ROSE BLANCHE

recrute

CONSEILLER COMMUNAUTAIRE

 

Description du poste

Type de contrat: CDD
Sous la responsabilité directe des superviseurs communautaires et REM, le titulaire du poste devra exécuter les activités suivantes :
1- Identification des OEV et leurs familles
• Les permanences dans les centres de santé site de prise en charge VIH, pour l’identification des OEV et des PVVIH.
• L’enregistrement des OEV dans la base de données mise à disposition.

2- Evaluation initiale des besoins des OEV et leurs familles
Les Visites à Domicile pour :
• l’application de l’outil d’évaluation de risque.
• l’évaluation du profil économique du ménage.
• l’évaluation des besoins des donneurs de soins.
• l’évaluation nutritionnelle des membres du ménage avec le MUAC.

3- Accès aux services VIH
Dépistage du VIH
La sensibilisation et la référence des familles ayant des OEV au statut VIH inconnu pour leur dépistage sur les sites communautaires.
Traitement ARV
• La référence des OEV infectés et qui ne sont pas encore suivis, vers un site de prise en charge du VIH pédiatrique.
• La recherche dans la communauté au cours des VAD, et la référence des OEV infectés perdus de vue au niveau des sites de prise en charge du sida pédiatrique.
Prévention du VIH, y compris PTME
• L’organisation de causeries-débats avec les OEV Adolescents (15 à 17 ans) pour la démonstration de l’utilisation correcte du préservatif.
• La distribution des préservatifs aux Adolescents de 15-17 ans sexuellement actifs avec l’autorisation écrite de leurs parents.
• La sensibilisation des femmes enceintes et des nourrices séropositives pour la poursuite de la fréquentation du site de PTME jusqu’au dépistage de l’enfant
• La recherche et la référence des femmes enceintes perdues de vue au niveau des sites de PTME.
Soins palliatifs
• L’éducation des OEV infectés et leurs parents pour l’observance du traitement ARV.
• La sensibilisation des parents pour l’annonce du statut sérologique aux OEV infectés.
• L’appui pour l’achat des ordonnances des OEV infectés et les parents infectés.
• La fourniture de kits d’hygiène pour les OEV infectés et les adultes infectés.

4- Soins de santé
• L’appui aux familles démunies pour la contribution au paiement des frais de santé des membres du ménage (adultes et enfants) : ordonnances médicales, paiement des frais de consultations et d’examens…
• La recherche au cours des VAD, et la référence des OEV non vaccinés à la PMI ou au centre social pour la mise à jour des vaccins.
• Les conseils aux femmes enceintes pour la fréquentation des services de consultation prénatale (CPN) jusqu’à l’accouchement.
• L’éducation des OEV et adultes des ménages sur les mesures d’hygiène pour la prévention de la maladie Ebola et du paludisme.
• Sensibilisation des OEV et adultes des ménages sur le lavage correct des mains.
• La sensibilisation des familles pour la fréquentation des centres de santé en cas de maladie.
• La référence des OEV et adultes malades avec la fiche de référence et contre-référence.

5- Soutien à la Protection de l’Enfant
• La sensibilisation des OEV et leurs familles sur l’abus et la maltraitance envers les enfants, y compris les VBG (mutilations génitales féminines, mariage précoce, mariage forcé, viols).
• L’identification, soutien (psychosocial et soins de santé) et référence des OEV exposés ou victimes d’abus ou de VBG et leurs familles vers le centre social, la cellule juridique, ou la cellule de lutte contre les violences basées sur le genre.

6- Soutien à la protection légale
• Les appuis aux familles pour l’établissement des extraits de naissance/jugements supplétifs des OEV, cartes d’identité ou cartes consulaires des parents.
• La sensibilisation des OEV et leurs familles sur les droits et devoirs des enfants.
• L’identification, soutien et référence des OEV exposés ou victimes de violation de leurs droits vers le centre social ou la cellule juridique.

7- Soutien à l’éducation/mise en apprentissage
Accès des filles à l’école
• L’identification des familles dans lesquelles les filles ne sont pas scolarisées, contrairement aux garçons.
• L’identification des causes entrainant une non scolarisation des filles dans ces ménages (religions ? valeurs culturelles ? problèmes financiers ?).
• Les conseils et les appuis matériels (uniformes scolaires, fournitures scolaires, appui financier pour le paiement des frais scolaires, etc.) aux familles pour la scolarisation des filles jusqu’au lycée.
• La sensibilisation des parents sur le suivi de la performance scolaire des OEV et la nécessité de leur laisser du temps à la maison pour étudier, surtout les filles à cause des tâches ménagères.
• Les appuis aux familles pour la scolarisation et le maintien des OEV à l’école.
• Les appuis aux familles pour la mise en apprentissage des OEV Adolescents déscolarisés.
• Les appuis pour l’installation des OEV Adolescents ayant terminé leur formation, ou leur embauche auprès d’un particulier.
Suivi actif de l’inscription, de la fréquentation et de la progression des OEV à l’école
• L’archivage des reçus de paiement des frais d’inscription et des bulletins scolaires dans les dossiers des ménages.
• L’enregistrement des OEV dans le registre de suivi scolaire des OEV.
• Les visites à l’école pour s’entretenir avec les professeurs sur l’assiduité des OEV et leurs performances scolaires.
• Les conseils aux OEV sur l’assiduité à l’école, les performances scolaires.
• Les conseils aux parents pour leur implication dans le suivi scolaire de leurs enfants.
Activités en vue de la durabilité des interventions
• Les plaidoyers auprès des responsables d’écoles et des COGES pour la réduction des frais de scolarité des OEV issus des familles les plus démunies, surtout les filles.
Accès des OEV de la petite enfance à l’éducation préscolaire
• Les conseils et les appuis matériels (appui financier pour le paiement des frais scolaires, etc.) aux familles pour l’accès des OEV de 0 à 5 ans aux structures d’éducation de la petite enfance.
• Animation des activités récréatives.

8- Soutien psychosocial
• Conseils aux parents sur les soins à la petite enfance (DPE).
• Conseils aux parents pour la mise en place d’un environnement stable et affectueux envers les enfants, l’implication des OEV dans les décisions les concernant.
• Counseling à domicile aux OEV et aux parents qui ont des difficultés émotionnelles ou psychologiques, ou des difficultés dans la Communication Parent-Enfant.
• Référence des OEV et familles qui ont des difficultés graves sur le plan émotionnel ou psychologique, vers l’INSP ou les psychologues.
• Animation de séances de Groupes de Soutien avec les OEV : estime de soi, compétences pour une vie saine, soutien émotionnel, jeu, activités créatives, activités récréatives, services à la communauté.

9- Accès à la nourriture
• Les conseils aux familles pour la gestion des stocks d’aliments en période d’abondance afin de constituer des réserves.
• Les conseils et les appuis en engrais et matériels aux familles pour la création de jardins potagers (avec si possible l’appui technique d’ANADER).
• La référence des familles en insécurité alimentaire vers le centre social ou une organisation ou institution offrant le soutien alimentaire.

10- Nutrition
• La référence des OEV malnutris vers le centre social ou une autre organisation spécialisée dans le domaine.
• Les conseils nutritionnels aux OEV et leurs familles en fonction de l’âge des OEV et de leur statut sérologique VIH.
• Les conseils aux femmes séropositives enceintes ou nourrices pour le respect du choix de l’alimentation du nouveau-né et du nourrisson.
• Les conseils aux familles pour le suivi de la croissance des enfants (pesées) au centre social ou au centre de santé.
• La sensibilisation des OEV et des familles sur l’hygiène alimentaire.
• La fourniture de matériel de purification d’eau.

11- Activités portant sur les normes de genre
Elles ont pour but de : réduire la vulnérabilité particulière des OEV filles et adolescentes au VIH, améliorer leur accès aux services, assurer leur participation aux activités du projet, réduire la discrimination des filles et les violences basées sur le genre. Ce sont :
• Les causeries de groupe avec les OEV Adolescentes sur la prévention des IST/VIH, la prévention des grossesses précoces, la planification familiale, les violences basées sur le genre (viols, excision, mariage forcé…).
• La référence des Adolescentes en activité sexuelle vers les structures offrant des services de santé sexuelle et reproductive, exemple AIBEF.
• L’éducation à l’utilisation du préservatif masculin.
• La distribution de préservatifs aux Adolescentes en activité sexuelle avec l’accord de leurs parents.
• La sensibilisation des Adolescents des 2 sexes et des familles sur les droits des femmes, les violences basées sur le genre (excision, mariage précoce, mariage forcé, viols…).
• La sensibilisation et les appuis aux familles pour la scolarisation et le maintien à l’école des OEV filles et adolescentes jusqu’au lycée.
• La sensibilisation et les appuis aux familles pour la mise en apprentissage des OEV Adolescentes déscolarisées.
• Les causeries de groupe avec les Adolescents et Adolescentes sur les droits des femmes et des filles, les relations avec les filles (respect, absence de violence physique ou émotionnelle, absence d’agressions sexuelles).

12- Soins et Soutien post VBG (Violences Basées sur le Genre)
A l’endroit des femmes et des filles victimes de viols, violences physiques, brimades, violences émotionnelles, mariage précoce, mariage forcé, excision :
Soutien aux soins de santé
• Accompagnement de la victime et son entourage à l’hôpital pour les premiers soins, la Prophylaxie Post-Exposition (traitement ARV) et l’établissement du certificat médical.
• Appui au paiement des frais médicaux pour les premiers soins et l’établissement du certificat médical.
Soutien à la protection légale
Accompagnement de la victime et son entourage au centre social pour l’accès aux services juridiques et judiciaires.
Soutien psychosocial
• Soutien émotionnel à la victime et à son entourage.
• Référence de la victime et de son entourage à un psychologue pour la prise en charge du traumatisme psychologique.
• Conseils aux familles pour l’éloignement de l’agresseur si c’est une personne de l’entourage.

13- Soutien pour le renforcement économique
• La mise en place et le coaching des AVEC au profit des OEV et leurs familles.
• Le soutien économique immédiat pour les dépenses urgentes des ménages.
• Les conseils et les appuis aux adultes des ménages pour l’ouverture de comptes dans les structures de micro-crédit, par-exemple COOPEC.
• La référence des familles vers les centres sociaux et les programmes de soutien socio-économique.

14- Réévaluation des OEV et leurs familles
Six mois après la délivrance réelle des services pour combler les besoins, des VAD doivent être organisées pour :
• la réévaluation des OEV avec l’outil d’évaluation des besoins du bénéficiaire (pour vérifier que leur situation s’est améliorée après que l’ONG ait apporté les soutiens nécessaires).
• la réévaluation du profil économique du ménage (pour vérifier si la situation du ménage s’est améliorée après que l’ONG ait apporté un soutien économique durable).
• la réévaluation des besoins des donneurs de soins (pour s’assurer que les donneurs de soins sont maintenant capables de prendre soin de leurs enfants grâce aux appuis de l’ONG)
• la réévaluation nutritionnelle des membres du ménage avec le MUAC (pour s’assurer que l’état nutritionnel des membres de la famille, enfants et adultes, s’est amélioré après le soutien à la nutrition apporté par l’ONG)

Profil du poste

 Etre titulaire minimum du BEPC ou avoir un diplôme d’aide-soignant(e)
 Avoir une expérience d’un (01) an dans le domaine concerné
 Savoir lire et écrire ;
 Avoir travaillé sur un projet de lutte contre le VIH et/ou d’appui aux Orphelins et Enfant
Vulnérables du fait du VIH Sida ;
 Avoir une excellente capacité de communication,
 Maîtrise du français exigé ;
 Maîtrise d’une des langues locales ;

Dossiers de candidature

Le dossier de candidature composé des pièces suivantes est à déposer sous plis fermé au siège de l’ONG Rose Blanche sis à Abengourou, au quartier Dioulakro-Relais ou par email aux adresses suivantes: rh.log.roseblanche@gmail.com, roseblanche2003@yahoo.com , recrutementrb02@yahoo.com  au plus tard le 05 Août 2021 à 23h59min.
01 Lettre de motivation adressée au Président du conseil d’Administration de l’ONG Rose Blanche ;
01 curriculum vitae certifié sincère ; 01 photocopie de la pièce d’identité ; 01 photocopie du diplôme.



Educarriere sur Facebook