• Cette offre est expirée !

    • Poste : RESPONSABLE DU RENFORCEMENT DES CAPACITÉS EN ASSAINISSEMENT
    • Type d'offre : Emploi
    • Métier(s): Environnement , Management, Sciences sociales
    • Niveau(x): BAC+5, BAC+4
    • Expérience: 5 ans
    • Lieu: Abidjan
    • Date de publication: 13/07/2021
    • Date limite: 30/07/2021 (Expirée)

Description du poste

DESCRIPTION DU POSTE : RESPONSABLE DU RENFORCEMENT DES CAPACITÉS EN ASSAINISSEMENT
Titre du poste: Responsable du renforcement des capacités en charge en assainissement
Sous la supervision de : Coordinateur senior du programme d'assainissement
Lieu: Abidjan, Ivory Coast
Periode: Contrat de trois ans, renouvelable, avec une période d'essai de six mois à compter du 1er août 21
1 HISTORIQUE DE L'ASSOCIATION AFRICAINE DE L'EAU
L'Association africaine de l'eau a été créée en 1980 en tant qu'institution professionnelle et s'est d'abord appelée l'Union Africaine des Distributeurs d'Eau (UADE).
En 2004, afin de prendre en compte les services d'assainissement, ainsi que les sociétés de régulation et les sociétés de gestion d'actifs issues des réformes institutionnelles des années 90 dans de nombreux pays africains, et compte tenu de la forte volonté de ces nouvelles entités de rejoindre l'institution, l'Union africaine des fournisseurs d'eau a changé de nom et est devenue l'Association africaine de l'eau (AAE). L'Association africaine de l'eau couvre l'ensemble du continent africain et est l'unique organisation africaine de l'eau et de l'assainissement qui rassemble les opérateurs du secteur de l'eau et de l'assainissement ainsi que les différentes parties prenantes du secteur.
2 VISION, MISSION ET OBJECTIFS STRATÉGIQUES

Vision
Être le leader en renforcement des capacités des acteurs du secteur eau-assainissement pour soutenir la vision Africaine de l’eau 2025.

Mission
• Entreprendre des programmes et soutenir le partage des connaissances en matière de gestion durable de l'eau - sa science, sa pratique et sa politique - par le biais du développement professionnel, de la mise en réseau et du plaidoyer.
• Soutenir les membres dans leurs efforts pour atteindre les objectifs du millénaire pour le développement (OMD) et d'autres objectifs à court terme qui ont été établis pour l'Afrique (ODD).
• Préconiser une approche équilibrée de la gestion des services publics, fondée sur une gouvernance d'entreprise commercialement saine, financièrement autonome et respectueuse de l’environnement.

Principaux objectifs stratégiques
• Renforcer les organes de gouvernance et de gestion de l'association
• Renforcement des capacités des opérateurs du secteur de l'eau et de l'assainissement en Afrique
• Diversification des partenariats et renforcement des synergies
• Renforcer la visibilité de l'Association
L'Association Africaine de l'Eau (AAE) est une plateforme continentale qui rassemble les entreprises de production et de distribution d'eau potable, les entreprises de gestion des services d'assainissement, ainsi que celles qui régulent les politiques sectorielles de l'eau et de l'assainissement dans les pays africains. A l'origine, l'AAE a été créée uniquement par et pour ces acteurs appelés " membres actifs ". En 2019, environ 39 ans après sa création, l'AAE est composée de 115 membres corporatifs provenant de 45 pays Africains.
Alors que la mission des membres actifs de l'AAE vis-à-vis de leurs clients est de fournir des produits et des services de qualité, ils ont besoin de l'expertise et de l'apport des équipements et matériaux hydrauliques des fabricants et des consultants hautement qualifiés, qui eux-mêmes ont besoin que les membres actifs achètent leurs biens et services pour développer leur activité, une plateforme d'échange "gagnant-gagnant" entre les opérateurs du secteur de l'eau et de l'assainissement et les fabricants/vendeurs d'équipements est ainsi créée et les deux parties ont compris que l'une ne peut prospérer sans l'autre. Avec cela, l'AAE a intégré une autre catégorie de membres, principalement constituée d'individus ou de groupes d'individus de tous les continents, opérant dans l'industrie, la technologie et le conseil dans le secteur de l'eau, l'assainissement et l'hygiène. Ils sont reconnus comme les "membres affiliés". Aujourd'hui, ils sont 80 dans cette catégorie, principalement d'Europe.
Les principales activités de l'AAE sont liées au renforcement des capacités des services de l'eau par le biais de séminaires, de classes de maître, d'ateliers, de sessions techniques lors de ses congrès, ainsi que de programmes et projets continentaux financés par des subventions. Depuis 2009, l'AAE a été chargée par l'ONU de développer le concept de partenariat entre opérateurs d'eau sur le continent africain. Cela a été fait en soutenant plus de 25 partenariats entre les services publics dans le cadre des subventions accordées par UNHABITAT, USAID Washington, BAD/A/FAE. Parallèlement au développement de ces partenariats, grâce à une autre subvention de l'USAID Washington au sein de FABRI – the “Further Advancing the Blue Revolution Initiative” L'AAE a organisé un important projet de renforcement des capacités intitulé "Réduire les pertes d'eau en Afrique subsaharienne", auquel participent 21 sociétés d'eau dans 19 pays africains. Actuellement, l'AAE met en œuvre trois programmes financés respectivement par le bureau Afrique de l'Ouest de l'USAID, la fondation Bill et Melinda Gates, et l'Union européenne à travers l'initiative Horizon 2020. Le budget total de ces programmes est d'environ cinq (05) millions USD.
Pour plus d'informations, veuillez consulter http://www.afwa-hq.org/index.php/en/ .

Depuis juin 2018, l'AAE a lancé la mise en œuvre de son plan d'affaires stratégique 2018-2022 qui mettait l'accent sur la fourniture d'un plus grand nombre de services à ses membres, parmi lesquels les acteurs de l'assainissement étaient les plus négligés. Dans le cadre de sa nouvelle vision, l'AAE a entrepris un profond changement transformationnel et se réjouit de renforcer le soutien au renforcement des capacités de ses membres tout au long de la mise en œuvre d'un programme triennal d'assainissement inclusif dans au moins 30 villes de la région de l'Afrique subsaharienne. Le programme comprend une forte composante de renforcement des capacités des différentes parties prenantes de la chaîne de prestation de services d'assainissement inclusif durable à l'échelle de la ville. Entre-temps, l'AAE a décidé d'élargir et de mieux structurer son offre de formation et de renforcement des capacités au service des professionnels africains de l'AEPHA par la création de l'Académie africaine de l'eau et de l'assainissement (AWASA), coordonnée depuis Kampala, la capitale de l'Ouganda, avec de nombreux centres de collaboration satellites répartis dans les cinq sous-régions africaines. Dans le cadre de ces ambitions, l'AAE recherche un(e) chargé(e) de formation et de renforcement des capacités en charge de l'assainissement qui sera basé(e) au siège social à Abidjan, Côte d'Ivoire. Le poste proposé est essentiel pour atteindre de manière durable les objectifs suivants.
Champ d'activité du responsable du renforcement des capacités et de la formation en charge de l’assainissement :
Sous la supervision directe du coordinateur senior du programme d'assainissement, le responsable du renforcement des capacités et de la formation en charge de l'assainissement sera chargé de (i) la sélection, la préparation, la mise en œuvre et le suivi des ateliers, des formations et des rapports (ii) la création et le suivi de la formation et d'autres activités de renforcement des capacités en charge de l'assainissement liées aux projets et programmes de l'AAE, ou directement sur le plan de travail de l'AAE et (iii) le suivi quotidien de l'évaluation des performances des stagiaires et de la base de données d'étalonnage. Par ailleurs, il sera également chargé d'appuyer au nom de l'AAE l'Association panafricaine des acteurs de l'assainissement (APAA) dans la mise en œuvre de son plan d'action et d'animer les différentes communautés de pratique mises en place par l'AAE dans le domaine de l'assainissement.
Tâches détaillées :
(i) Préparation, mise en œuvre et suivi des sessions de formation
- Soutien aux coordinateurs de programmes pour concevoir les programmes d'études et développer le contenu de la formation,
- Développer la communication et la publicité sur les différentes sessions de formation,
- Recruter et enregistrer les participants aux formations
- Évaluer la formation et délivrer les certificats,
- Mobiliser les formateurs et soutenir la préparation du matériel de formation à mettre à disposition
- Préparation et organisation de formations sur l'évaluation initiale, à mi-parcours et finale
- Rapports
(ii) Création et suivi des besoins en formation et de la stratégie de communication
1. Générer et gérer des informations

1.1. Documenter les expériences de formation continue
Gérer les informations sur les formations
2. Partager et agréger les informations

2.1. Partager l'information dans les formations ;
2.2. Documenter les résultats des formations ;
2.3. Agréger et synthétiser les questions d'intérêt pour la formation dans une base d’information.
2.4. Diriger la capture et la diffusion des apprentissages sur les meilleures pratiques dans les formations WASH en éditant des blogs et des articles, en organisant des webinaires, etc.


3. Accroître la visibilité du programme de l'Académie africaine de l'eau et de l'assainissement

3.1. Soutenir le directeur d'AWASA dans la création d'outils pour expliquer ce qu'est AWASA.
3.2. Rallier le soutien à AWASA parmi les acteurs africains de l'eau et les donateurs
(iii) Gestion du programme d'apprentissage et des perspectives des parties prenantes des secteurs de l'eau et de l'assainissement
 Soutenir l'agenda d'apprentissage des Alumini, des jeunes professionnels de l'eau et des différentes associations professionnelles (APAA, les Femmes professionnelles, les maires' in WASH...).
 Accompagner l’APAA dans la mise en œuvre de son plan de travail et assurer un lien fort entre l’APAA et l'AAE.
 Soutenir la gestion de la base de données sur les activités de formation
 Soutenir la mise à jour de la base de données des formations et faire un rapport régulier
 Utiliser des outils d'analyse comparative pour élaborer des plans de mise en œuvre des performances

Profil du poste

Expériences and qualifications
1. Diplôme universitaire dans le secteur de l'eau, des sciences sociales ou de l'environnement
2. Au moins 5 ans d'expérience professionnelle dans le secteur de l'eau et/ou de l'assainissement, de préférence dans le développement de projets et la gestion du cycle de projet, y compris la préparation de propositions, la mise en œuvre, le suivi et l'évaluation de programmes.
3. Bonne connaissance du contexte de l'assainissement en Afrique
4. Excellentes capacités d'organisation et de planification stratégique permettant d'analyser, de fixer des priorités, de prendre des initiatives et de terminer le travail dans les délais impartis.
5. Avoir des connaissances en informatique et des compétences avérées dans l'utilisation de logiciels MS courants pour le traitement de texte, le cadre et la présentation. La connaissance d'un logiciel de gestion de base de données serait un avantage.
6. Esprit d'initiative et d'intégrité ; excellentes qualités d'expression orale et écrite, ainsi que dans les relations interpersonnelles.
7. Expérience du travail sous pression (avec des délais de livraison courts).
8. Excellentes capacités de communication,
9. Excellente maîtrise du français et de l'anglais écrits et parlés et capacité à travailler dans les deux langues.

Dossiers de candidature

Documents à fournir
• La letter Motivation
• Curriculum vitae détaillé en Anglais et/ou en français.
• Noms et coordonnées de trois personnes de référence.

Les candidatures féminines sont fortement encouragées.

Envoyez votre candidature avant le 30 juillet 2021
au contact suivant recrutement@afwa-hq.org ;
Préciser dans l’objet du mail : RESPONSABLE DU RENFORCEMENT DES CAPACITÉS EN ASSAINISSEMENT
Seuls les candidats présélectionnés seront contactés.
ASSOCIATION AFRICAINE DE L’EAU
Riviera Palmeraie, Rond-point de la Renaissance, Immeuble de la SODECI ; 2e étage – 25 BP 1174 ABIDJAN 25
Phone : (225) 27 22 49 96 11 / (225) 27 22 49 96 13 - Fax (225) 27 22 49 23 30



Educarriere sur Facebook