• Cette offre est expirée !

    • Poste : EXPERT(E) EN HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENT (HSE) POUR LE PROJET D'APPUI A LA SECURITE DE L'EAU ET A L'ASSAINISSEMENT (PASEA)
    • Type d'offre : Emploi
    • Métier(s): Environnement
    • Niveau(x): BAC+4
    • Expérience: 10 ans
    • Lieu: Abidjan
    • Date de publication: 21/02/2024
    • Date limite: 01/04/2024 (Expirée)

ENTREPRISE
recrute
EXPERT(E) EN HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENT (HSE)
POUR LE PROJET D’APPUI A LA SECURITE DE L’EAU ET A L'ASSAINISSEMENT
(PASEA)

 

 

SYNOTIQUE
Titre du Poste : Expert (e) en Hygiène Sécurité Environnement (HSE)
Département : Coordination Générale
Localisation : Antenne de l'Unité de Coordination du Projet (UCP) à Korhogo, Côte d’Ivoire
Type de Position : Emploi à temps plein
Durée : 06 ans
Date de Clôture Candidature : Lundi 1er Avril 2024


CONTEXTE GENERAL
Dans le cadre la mise en œuvre de ses activités pour l’atteinte des objectifs du Plan National de Développement (PND) 2021-2025, notamment la réduction des inégalités régionales (Pilier V du PND), le Gouvernement a sollicité auprès de la Banque Mondiale (BM), un fond de 250 millions USD soit 156 Mds FCFA pour le financement du Projet d’Appui à la Sécurité de l’Eau et à l'Assainissement (PASEA).


PROJET QUI RECRUTE
Le PASEA est un projet multisectoriel qui implique tous les bénéficiaires de l’eau y compris l’hydraulique humaine, l’élevage, les ressources halieutiques, l’agriculture et les mines. Il a pour objectif de renforcer la gestion intégrée des ressources en eau, améliorer la gouvernance et la viabilité financière du secteur de l’hydraulique urbaine et accroître l'accès à des services améliorés d'eau potable et d'assainissement dans certaines régions de la Côte d'Ivoire. Il est placé sous la tutelle du Ministère de l’Hydraulique, de l’Assainissement et de la Salubrité (MINHAS).
La préparation du PASEA a été confiée à la Cellule de Coordination du PREMU (CC-PREMU). Le PREMU est le Projet de Renforcement de l’Alimentation en Eau Potable et d’Assainissement en Milieu Urbain. Il est financé par l’Association Internationale de Développement IDA-Banque Mondiale à hauteur de 200 millions de Dollars US, soit 616,4 Mds FCFA.


POSTE A POURVOIR
La Cellule de Coordination du Projet de Renforcement de l’Alimentation en Eau Potable et d’Assainissement en Milieu Urbain (CC-PREMU) se propose d’utiliser une partie du Fonds de Préparation du PASEA pour le recrutement d’un (e) expert (e) en Hygiène Sécurité Environnement (HSE) du Projet d’Appui à la Sécurité de l’Eau et à l'Assainissement (PASEA).
Placé sous l’autorité du Coordonnateur du PASEA et sous la supervision du Chef de la Cellule Sauvegarde Environnementale et Sociale, l’expert(e) en Hygiène Sécurité Environnement veillera au respect des bonnes pratiques internationales issues des Directives Environnementales, Sanitaires et Sécuritaires du Groupe de la Banque mondiale (Directives ESS) applicables au projet, de toutes les exigences des documents environnementaux et sociaux requis en vertu du Cadre Environnemental et Social (CES) et mentionnés dans le Plan d’Engagement Environnemental et Social (PEES) du projet.
Les candidats sont invités à obtenir les Termes de Référence (TDR) de ce poste auprès de la Cellule de Coordination du PREMU.
Les candidatures féminines sont vivement encouragées.


PRINCIPALES TACHES
L’expert (e) en HSE appuiera le chef de la Cellule Sauvegarde Environnementale et Sociale dans l’intégration et la gestion des aspects environnementaux, d’hygiène, de santé et de sécurité et dans la planification de toutes les activités du Projet (y compris celles des différentes agences d’exécution) nécessitant la prise en compte des questions sanitaires et sécuritaires.
Il/elle s’acquittera des principales tâches suivantes (sans être exhaustives) :
 veiller à la conformité des chantiers vis-à-vis de la réglementation et la législation nationale et internationale en matière d’environnement- santé-sécurité au travail et des NES /Plans préparés pour les travaux ;
 participer à la revue des instruments de sauvegarde environnementale préparés par les prestataires, en lien avec le/la spécialiste en sauvegarde environnementale ;
 faire la revue conjointe des PGES-Chantiers, du Plan Assurance Environnement (PAE), du Plan Particulier de Sécurité et Protection de la Santé (PPSPS)/PHSE, du Plan Particulier de Gestion et d’Elimination des Déchets (PPGED), du Plan de gestion du flux de la main-d’œuvre, de tout autre document spécifique de sauvegarde pertinent avec le spécialiste en sauvegarde environnementale, avant transmission au chef de la Cellule Sauvegardes Environnementales et Sociales ;
 veiller au suivi de la mise en œuvre des Plans de sécurité des barrages ;
 effectuer les missions de suivi sur le terrain pendant les travaux, pour s’assurer de la mise en œuvre effective des PGES-Chantiers, du Plan Assurance Environnement (PAE), du Plan Particulier de Sécurité et Protection de la Santé (PPSPS)/PHSE, de tout autre document spécifique de sauvegarde pertinent par les entreprises des travaux ;
 à l’issue des différentes visites de chantiers, veiller à la mise en œuvre des actions correctives, suivant un plan d’action E&S/HSE défini par les environnementalistes des entreprises et en assurer le suivi dans le temps ;
 s’assurer de l’intégration de la surveillance santé sécurité dans les registres, fiches, et autres outils de suivi convenus avec les entreprises des travaux et les missions de contrôle ;
 participer à l’identification, l’analyse et la hiérarchisation des risques professionnels aux postes de travail sur les chantiers, en observant les conditions de travail des employés, afin d'anticiper sur les risques éventuels et/ou réduire l'impact des activités sur leur santé et sécurité et proposer des actions correctives/d'amélioration qui n’auraient pas été prises en compte dans les études ;
 veiller au suivi des visites médicales des travailleurs en collaboration avec le personnel de santé présent sur les bases de chantier des entreprises des travaux ;
 participer aux enquêtes sur les accidents de travail en vue de l’élaboration des rapports circonstanciés et tenir à jour les statistiques d’accidents ;
 s’assurer du suivi des différentes habilitations (conduite d’engins, habilitations électriques) et déclencher si nécessaire, en accord avec le Chef de la cellule sauvegarde E&S, les recyclages ou formations adéquates avec les entreprises des travaux et les missions de contrôle ;
 analyser les données d’hygiène, de santé et de sécurité de la surveillance et du suivi des chantiers et proposer des mesures d’amélioration de la gestion sanitaire, sécuritaire et environnementale des activités de tous les sous-projets.


CRITÈRES DE SÉLECTION
Qualifications
Avoir un diplôme d’étude supérieure (au moins BAC+4) en Hygiène-Sécurité-Environnement, en gestion de l’environnement, sciences de la nature (écologie, biologie, botanique, foresterie, ressources naturelles, etc.), ou tout autre diplôme jugé équivalent et ayant la gestion environnementale comme base


Expériences Générales
 justifier d’une expérience générale d’au moins dix (10) ans dans la gestion environnementale des projets/programmes développement ;
Expériences Spécifiques
 avoir occupé pendant au moins cinq (05) ans, un poste d’expert en Qualité/Hygiène Sécurité Environnement (QHS/HSE) ou de spécialiste en prévention des risques professionnels sur au moins un (01) projet de développement financé par les Partenaires Techniques et Financiers (Banque mondiale, Banque Africaine de Développement, Agence Française de Développement, Banque Ouest Africaine de Développement, Union Européenne, etc.) ;
 avoir réalisé en tant qu’expert/responsable HSE, au moins trois (03) missions spécifiques de suivi ou de surveillance environnementale et sociale de projets ou programmes d’infrastructures financés par la Banque mondiale ;
 avoir conduit ou participé à au moins trois (03) missions spécifiques d’évaluation environnementales et sociales (CGES, EESS, CIES, EIES, audit HSE) de projets d’infrastructures financés par la Banque mondiale ou d’autres partenaires techniques et financiers ;
 avoir une bonne connaissance du cadre politique et juridique national de réalisation des évaluations environnementales en Côte d’Ivoire, du code du travail, du Code de l’Eau et du Code de l’Assainissement.


Aptitudes et qualités
 être organisé (e), rigoureux (se) et capable de produire des résultats de qualité dans les délais impartis ;
 avoir une capacité à collaborer avec une diversité de parties prenantes y compris les spécialistes en environnement et social des agences d’exécution, des Missions de contrôle et des entreprises en charge des travaux ;
 avoir une capacité à travailler de manière autonome et à assumer la responsabilité de ses tâches ;
 avoir une capacité à travailler sous pression et en équipe dans un environnement multisectoriel et multiculturel ;
 avoir une bonne capacité rédactionnelle et de communication en français ;
 pouvoir travailler de concert avec sa hiérarchie tout en gardant une certaine autonomie ;
 avoir une bonne maîtrise de l’outil informatique et des différents logiciels et navigateurs courants (Word, Excel, Powerpoint, etc.).

Les candidatures féminines sont vivement encouragées.


DOSSIER DE CANDIDATURE
Les candidat(e)s intéressé(e)s par cette offre sont priés de soumettre un dossier de candidature en langue française comportant les éléments suivants :
- une lettre de motivation manuscrite signée du/de la candidat(e), adressée au Coordonnateur du PASEA ;
- un curriculum vitae (CV) détaillé qui présente au mieux l’expérience du /de la candidat(e) pour la fonction avec des références précises;
- une copie des attestations, certificats ou tout autre document (travail, formation) pour les déclarations figurant dans le CV et justifiant des compétences pour la mission ;
- la photocopie du ou des diplômes requis.


LIEU DE DEPOT ET DATE DE CLOTURE DES CANDIDATURES
Les dossiers de candidature (un original et quatre copies) devront parvenir, sous plis fermé, portant la mention « Confidentiel – Candidature au poste d’expert(e) en Hygiène Sécurité Environnement (HSE) pour le Projet d’Appui à la sécurité de l’eau et à l'assainissement (PASEA) » au plus tard le Lundi 1er Avril 2024 à 16 heures 00 minutes par courrier au Secrétariat Technique de la Cellule de Coordination du PREMU, à l’adresse indiquée ci-après :
PROJET D’APPUI A LA SECURITE DE L’EAU ET A L’ASSAINISSEMENT (PASEA),
sise à la Cellule de Coordination du PRICI,
lot 1802, Cocody 2 plateaux Vallons, Cité Lemania,
08 B.P. 2346 Abidjan 08/Tél: 27 22 40 90 90 ou 27 22 40 90 91.
Les soumissions électroniques pourront être adressées aux adresses mails ci-dessous :
o J-F KROU < jfkrou@prici.ci >;
o Copie :
 KOUAME Emma Chapline < chaplinekouame@gmail.com >;
 YAVO Ermel Bertrand < yavoermel1979@gmail.com >;
 KOKOLA Carelle < lucrecey@yahoo.fr >;

Les soumissionnaires sont invités à demander un accusé de réception si l’envoi de leur dossier est fait par voie électronique (courriel/email). Les dossiers dont la remise tardive sera liée aux problèmes informatiques rencontrés par le soumissionnaire ne seront pas considérés. Les soumissionnaires sont appelés à prendre leurs dispositions pour assurer une remise dans les délais.


NB : Seuls les candidats présélectionnés seront contactés pour la phase des entretiens de sélection. Les dossiers de candidature non retenus ne seront pas retournés.


L’organisation des entrevues tiendra également compte du contexte actuel de crise sanitaire résultant de la pandémie de la COVID-19, notamment le déroulement des entrevues en salle en utilisant les mesures édictées par le gouvernement ivoirien encore en vigueur (mesures barrières de prévention, bonnes pratiques OMS, etc.).


SELECTION
Le processus de sélection se fera en trois (3) étapes qui sont :
1. Une phase de présélection des candidats à la suite de la publication d’un Avis à Manifestation d’Intérêt (AMI) et par l’établissement d’une liste restreinte des candidats les plus qualifiés pour le poste au regard de l’analyse de leurs CV ;
2. Une phase d’interview des candidats présélectionnés sur la liste restreinte approuvée par la Banque Mondiale ;
3. Une séance de négociations du contrat de travail du candidat retenu à l’issue de la phase d’interview.
La CC-PREMU se réserve le droit de ne pas donner suite à l’avis de recrutement, sans préjudice aucun.

× AVIS AUX CANDIDATS :
Ne payez, SOUS AUCUN PRETEXTE, des sommes d'argent aux recruteurs utilisant notre plateforme Educarriere.ci
EDUCARRIERE décline toute responsabilité quant aux préjudices pouvant découler de ces agissements et se réserve le droit de poursuivre les auteurs.

Pour signaler une erreur ou un abus, envoyez un mail à ci@educarriere.net


Educarriere sur Facebook

News du jour