• Cette offre est expirée !

    • Poste : CONSEILLER/RE TECHNIQUE-BONNE GOUVERNANCE DU SECTEUR MINIER ARTISANAL - CDD RENOUVELABLE
    • Type d'offre : Emploi
    • Métier(s): Economie, Juridique/Droit, Sciences politiques
    • Niveau(x): BAC+4, BAC+5
    • Expérience: 5 ans
    • Lieu: ABIDJAN
    • Date de publication: 02/08/2019
    • Date limite: 31/08/2019 (Expirée)

 

GIZ GMBH BUREAU ABIDJAN

recrute

CONSEILLER/RE TECHNIQUE-BONNE GOUVERNANCE DU SECTEUR MINIER ARTISANAL - CDD RENOUVELABLE

 

 

Description du poste

GIZ (Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit GmbH)
CONSEILLER/RE TECHNIQUE-BONNE GOUVERNANCE DU SECTEUR MINIER ARTISANAL CDD- 1 AN RENOUVELABLE

Le programme « Gouvernance régionale du secteur extractif en Afrique de l’Ouest (GRSE) » présent dans les quatre pays de l’Union de Fleuve Mano (UFM) a débuté en 2009. Il vient d’entamer une nouvelle phase (2019-2021) depuis janvier 2019 dont l’objectif général consiste à faire en sorte que le secteur minier soit davantage axé sur les principes de dura¬bilité sociale, environnementale et économique. Dans cette nouvelle phase, le champ d’action du programme s’étendra sur l'exploitation minière artisanale et à petite échelle (EMAPE) et la lutte contre la contrebande des pierres précieuses à l’image des diamants.
L’agence technique de la coopération allemande au développement (Deutsche Ge¬sellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH est responsable de la mise en œuvre de ce programme dans les quatre pays. S'agissant de ce domaine de tra¬vail, l'objectif principal sera de faire du secteur minier artisanal un moteur du déve¬loppement durable dans la région et plus particulièrement en Côte d’Ivoire.


A. Domaines de responsabilité
Le Conseiller Technique sera responsable des activités suivantes :
L’élaboration et l’exécution de plans d’action et des activités en collaboration avec des partenaires multipartites et d’autres acteurs importants conformément aux grandes lignes du programme de la GIZ ;
• L’exécution des tâches relatives aux activités du projet convenues avec les partenaires internes et externes, les accords passés au sein de l'équipe ou en consultation avec le supérieur hiérarchique ;
• La contribution à la préparation et à la mise en œuvre du processus de pilotage avec des partenaires clés du secteur privé, de l’Etat et de la société civile aux niveaux régional, national et local ;
• L’intégration des résultats et des réalisations dans le travail d'équipe et le soutien aux activités avec tous les groupes pertinents ;
• La gestion des connaissances et de l’innovation et la diffusion de l’information aux groupes cibles ainsi que des ateliers, séminaires, etc.

B. Attributions
1. Services de conseil professionnel :
Le Conseiller Technique :

• conseille les institutions partenaires : identification des besoins, identification du soutien / de l'expertise externe, développement de concepts et de stratégies, contributions techniques ;
• aide à l’élaboration et à la mise en œuvre des plans d’action et activités du projet en étroite collaboration avec les partenaires ;
• élabore les termes de référence et gère la sélection et la supervision de tiers pour la mise en œuvre des activités du projet, y compris l'évaluation des services fournis ;
• gère la conception, la préparation et la mise en œuvre d'ateliers, séminaires et autres événements sur des sujets liés aux domaines d'activités du projet ;
• assure la production de rapports d'activités dans le format requis par l'équipe en Guinée et d’une manière large dans la région de l’UFM ;
• surveille l'avancement du projet, analyse les rapports et les documents concernant l'avancement des programmes communs, veille à l'assurance qualité, identifie les déficits et les goulots d'étranglement et recommande différentes options de gestion au Chef de projet ;
• veille à ce que les services répondent aux besoins des partenaires.

2. Mise en réseau et collaboration
Le conseiller technique :

• assure la coopération, les contacts réguliers et le dialogue avec les partenaires locaux et externes ; gère les relations extérieures et coopère avec les communautés locales, les partenaires du secteur public (ministères, départements et agences), les structures non gouvernementales et les personnalités importantes dans l'environnement du projet ainsi qu'avec d'autres projets, dans le but d’entretenir et de maintenir de bonnes relations de travail;
• communique sur les intérêts et les efforts locaux, informe le responsable du projet et facilite l'échange d'idées et d'informations au profit du programme ;
• effectue régulièrement des voyages en fonction des besoins et des exigences du projet.

3. Gestion des connaissances
Le conseiller technique :

• collecte des informations sur le projet et assure le transfert des connaissances ;
• assure l'élaboration, jusqu'au niveau opérationnel, de stratégies et de concepts sectoriels, y compris de lignes directrices, de guides et de procédures
• prépare les contributions pertinentes aux différents rapports du projet, y compris les rapports d'activités annuels, et fournit des contributions pour d'autres rapports demandés par le chef de projet et le siège de la GIZ ;
• soutient les activités de recherche et les enquêtes sur des thèmes politiques pertinents pour les programmes communs.

4. Fonctions de gestion et de coordination

Le conseiller technique devra :
• aider à la planification du projet ou à l'élaboration des concepts et des stratégies du projet, puis en assurer la mise en œuvre ;
• utiliser l'outil de gestion de projet GIZ, Capacity Works, pour gérer son paquet d’activités ;
• coordonner et hiérarchiser les activités du projet au niveau national en coopération avec les partenaires et le chef de projet, tant en termes de préparation organisationnelle que de mise en œuvre des activités.
• assurer la gestion et le suivi du budget de son paquet d’activités, en concertation avec le responsable du contrat et de la coopération et le Chef de projet
• collecter des informations pertinentes pour des activités et des missions communes
• prendre les mesures appropriées pour assurer la continuité de la mise en œuvre opérationnelle du programme en l'absence du Chef de projet,

5. Autres responsabilités

Le conseiller technique
• effectuera d'autres activités et tâches selon les directives de son superviseur.

Profil du poste

C. Qualifications, compétences et expérience requises

Qualifications

• Diplôme universitaire (licence, maîtrise / doctorat ou équivalent) en sciences politiques, juridiques ou économiques ou en sciences naturelles ; idéalement avec une spécialisation en gouvernance des ressources extractives ou un domaine équivalent.

Expériences professionnelles

• Au moins cinq (5) années d'expériences professionnelles dans un poste similaire, de préférence dans le domaine de la gouvernance des ressources extractives, en particulier de l'exploitation minière artisanale, du processus de Kimberley et des chaînes d'approvisionnement en minerais.

• Expérience de travail dans un contexte régional, auprès de donateurs ou du secteur privé, un atout.
• Très bonne compréhension des questions liées à la bonne gouvernance dans le secteur extractif.
• Connaissance des principales parties prenantes et des institutions gouvernementales chargées de réglementer le secteur minier en République de Guinée.
• Connaissance des initiatives internationales de bonne gouvernance visant à améliorer la gestion du secteur minier (par exemple, ITIE, OCDE, ODD) ainsi que des efforts nationaux visant à améliorer la gestion du secteur minier.
Autres connaissances / compétences
• Excellentes compétences en gestion et en organisation et capacité à travailler de manière autonome.
• Très bonne connaissance pratique de l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (logiciels connexes ainsi que du téléphone et d’Internet) et des applications informatiques (tel que MS Office).
• Disponibilité pour des voyages d’affaires réguliers (y compris à l’étranger)
• Langues : Pour le poste à pourvoir, une excellente maîtrise de l'anglais et du français, à l'oral et à l'écrit, est requise.
• Acquisition des qualifications requises dans le domaine de compétence. Les mesures de formation appropriée sont choisies en consultation avec les cadres supérieurs / responsables hiérarchiques concernés.

Dossiers de candidature

Le dossier contenant : - Le Curriculum Vitae détaillant les tâches des différents postes antérieurs - Les copies de vos diplômes (obligatoires) - Les références des emplois antérieurs - La lettre de motivation et PRETENTIONS SALARIALES est à déposer sous pli fermé à la réception du Bureau GIZ à Abidjan en face de la grande Mosquée de la Riviera Golf, 01 BP 7172 Abidjan 01, Côte d’Ivoire avec la mention « Intitulé du poste + le nom du projet/GRSE ». Les dossiers ne contenant pas l’intégralité des documents mentionnés ci-dessus seront immédiatement rejetés.
Les candidatures féminines sont vivement recommandées .
Date Limite de dépôt: 30 août 2019 délai de rigueur
Seuls(les) les candidats/tes sélectionnés(es) seront contactés(es).


Educarriere sur Facebook

News du jour

Magazine