• Poste : ENVIRONNEMENTALISTE
    • Type d'offre : Consultance
    • Métier(s): Environnement
    • Niveau(x): BAC+5, BAC+4
    • Expérience: 10 ans
    • Lieu: régions du Sud, du Centre et du Nord
    • Date de publication: 16/04/2018
    • Date limite: 30/04/2018

Description du poste

Avis de recrutement d’un Environnementaliste (bac+5)
1. Contexte
Dans le cadre de la conduite d’une étude d’évaluation de la mise en œuvre des activités d’un projet d’appui au secteur agricole en Côte d’Ivoire, un important cabinet d’expertise en études agricoles et développement rural recherche un Ingénieur Agronome.
L’évaluation du projet va porter sur les cinq principaux critères de pertinence, efficacité, efficience, impact, viabilité/durabilité.
2. Zones d’intervention
La mission va se dérouler dans les localités d’intervention du projet dans les régions du Sud, du Centre et du Nord.
3. Objectif de la mission
 Apprécier la performance du Projet à travers l’évaluation des produits (suivi de l’exécution) et des effets sur la situation de développement,
 Évaluer l’adoption des mécanismes et approches introduits par le Projet,
 Ressortir les leçons tirées pour améliorer la stratégie d’intervention.

L’évaluation concernera les thématiques du Projet à savoir la productivité, l’accès aux marchés, le renforcement des capacités et de gouvernance des (OP) et la gestion du Projet.

4. Résultats attendus

L’évaluation finale du projet comprenant une analyse de la pertinence, de la cohérence, de l’effectivité, de l’efficacité, l’efficience, l’impact, la durabilité et la réalisation des objectifs de développement du projet est réalisée.

Les résultats intermédiaires en lien avec les objectifs spécifiques sont les suivants :
1. Le niveau d’adoption des approches nouvelles introduites par le Projet au niveau des filières (ciblage des bénéficiaires, ciblage des interventions, mécanismes d’information, de sensibilisation, de concertation au niveau national et régional, prise en compte des aspects environnementaux, prise en compte des aspects genre et inclusion sociale, cofinancement des activités État- filières, bonne gouvernance fiduciaire, managériale, organisationnelle , etc.) est évalué;

2. L’évaluation de la performance de coordination et de la mise en œuvre du projet est réalisée (rapportage, prise en compte des sauvegarde environnementale et sociale, délai des paiements, taux de décaissement, performance de la passation de marché, suivi-évaluation, etc.) ;

3. L’évaluation des performances des conventions signées avec les prestataires principaux du projet est réalisée ;

4. Le niveau d’implication, les changements induits, résultants des actions du projet sur les bénéficiaires (femmes et hommes), les perceptions et le degré de satisfaction des bénéficiaires sont connus ;

5. Le bilan des actions initiées au cours de la mise en œuvre du projet en matière d’intégration du Genre dans les différentes chaînes de valeurs ciblées est connu, ainsi que les acquis et les difficultés rencontrées par les agences d’exécution du projet dans la prise en compte du genre dans leurs activités et leurs besoins éventuels en renforcement des capacités ;

6. La gestion environnementale et sociale du projet est analysée au regard des standards et procédures de la Banque mondiale ; les effets des interventions sont révélés à travers une enquête auprès d’échantillons représentatifs de bénéficiaires (producteurs, OPA) du projet sur les thématiques du projet (infrastructures sociales, productivité, appui aux OPA et à la structuration des interprofessions) ;

7. Les effets de l’appui additionnel du Gouvernement de Côte d’Ivoire (sur les programmes classiques des filières) au niveau des filières (comparaison entre les approches classiques et les approches introduites par le Projet et ressortir la plus-value) sont évalués;

8. Les leçons tirées du projet, les opportunités et les menaces, les points forts à consolider, les points faibles, et les mesures correctives éventuelles à prendre sont identifiées ;

9. Les meilleures combinaisons dans la pérennisation des approches introduites par le Projet sont proposées ;

10. La rentabilité économique et financière du projet, des technologies et des modèles d’entreprises promues par le projet est connue, les valeurs actuelles nettes et taux de rentabilité du projet sont calculés et analysés ;

11. Les acquis du Projet sont comparés et capitalisés entre les filières par thématique du Projet.

5. Démarche de conduite de l’évaluation
La méthodologie de conduite de l’évaluation va s’articuler en 3 étapes comme suit :
Etape/ Activités Nombre de jours

Etape 1 : Préparation 10 j
Réunion de cadrage et d’harmonisation de la compréhension du contenu de la mission
Revue documentaire
Elaboration du protocole de l’évaluation et des outils de collecte des données de terrain
Validation du protocole de l’évaluation et des outils de collecte des données de terrain
Recrutement et formation des agents enquêteurs/superviseurs
Etape 2 : Etude terrain 25 j
Collecte des données sur le terrain à travers des enquêtes quantitatives et qualitatives
Saisie et traitement des données
Analyse des données et tabulation
Etape 3 : Rédaction du rapport 15 j
Rédaction du rapport provisoire
Organisation d’une séance de restitution et validation des résultats de l'évaluation
Rédaction du rapport définitif
Total 50 j

6. Contenu de la mission
De façon spécifique, la mission du consultant consistera à :
1- Faire la revue documentaire du projet ;
2- Faire une consultation des parties prenantes au projet et des PTF ;
3- Elaborer un protocole d’étude pour la conduite de l’évaluation et élaborer les outils de collecte ;
4- Organiser les visites de terrain et conduire les enquêtes quantitatives et qualitatives ;
5- Organiser la saisie, le traitement et l’analyse des données collectées ;
6- Rédiger le rapport provisoire de l’évaluation ;
7- Préparer les supports de restitution des résultats de l’évaluation ;
8- Rédiger le rapport définitif de l’évaluation.

7. Profil du consultant
Niveau d’études :
Minimum BAC+5 en gestion des ressources naturelles, géographie ou tout autre domaine équivalent.
Expériences générales :
Justifier d’au moins dix (10) années d’expérience avérée dans les évaluations environnementales et sociales sectorielles.
Expériences spécifiques :
 Avoir réalisé ou conduit au moins cinq (5) missions similaires dans le cadre de projets ou programmes cofinancés ;
 Avoir participé à au moins deux (2) études d’évaluation de filière ou de chaîne de valeurs portant sur les questions environnementales dans au moins l’une des spéculations suivantes : palmier à huile, hévéa, cacao, coton et/ou anacarde ;
 Avoir une bonne connaissance de la langue française.

8. Comment postuler
Envoyer votre candidature composée de votre CV et Copie de votre diplôme à l’adresse mail suivante : education.bini@gmail.com au plus tard le mardi 24 Avril 2018 à 18 heures.

Profil du poste

diplôme en gestion des ressources naturelles, géographie ou tout autre domaine équivalent.

Dossiers de candidature

Avis de recrutement d’un Environnementaliste (bac+5)
1. Contexte
Dans le cadre de la conduite d’une étude d’évaluation de la mise en œuvre des activités d’un projet d’appui au secteur agricole en Côte d’Ivoire, un important cabinet d’expertise en études agricoles et développement rural recherche un Ingénieur Agronome.
L’évaluation du projet va porter sur les cinq principaux critères de pertinence, efficacité, efficience, impact, viabilité/durabilité.
2. Zones d’intervention
La mission va se dérouler dans les localités d’intervention du projet dans les régions du Sud, du Centre et du Nord.
3. Objectif de la mission
 Apprécier la performance du Projet à travers l’évaluation des produits (suivi de l’exécution) et des effets sur la situation de développement,
 Évaluer l’adoption des mécanismes et approches introduits par le Projet,
 Ressortir les leçons tirées pour améliorer la stratégie d’intervention.

L’évaluation concernera les thématiques du Projet à savoir la productivité, l’accès aux marchés, le renforcement des capacités et de gouvernance des (OP) et la gestion du Projet.

4. Résultats attendus

L’évaluation finale du projet comprenant une analyse de la pertinence, de la cohérence, de l’effectivité, de l’efficacité, l’efficience, l’impact, la durabilité et la réalisation des objectifs de développement du projet est réalisée.

Les résultats intermédiaires en lien avec les objectifs spécifiques sont les suivants :
1. Le niveau d’adoption des approches nouvelles introduites par le Projet au niveau des filières (ciblage des bénéficiaires, ciblage des interventions, mécanismes d’information, de sensibilisation, de concertation au niveau national et régional, prise en compte des aspects environnementaux, prise en compte des aspects genre et inclusion sociale, cofinancement des activités État- filières, bonne gouvernance fiduciaire, managériale, organisationnelle , etc.) est évalué;

2. L’évaluation de la performance de coordination et de la mise en œuvre du projet est réalisée (rapportage, prise en compte des sauvegarde environnementale et sociale, délai des paiements, taux de décaissement, performance de la passation de marché, suivi-évaluation, etc.) ;

3. L’évaluation des performances des conventions signées avec les prestataires principaux du projet est réalisée ;

4. Le niveau d’implication, les changements induits, résultants des actions du projet sur les bénéficiaires (femmes et hommes), les perceptions et le degré de satisfaction des bénéficiaires sont connus ;

5. Le bilan des actions initiées au cours de la mise en œuvre du projet en matière d’intégration du Genre dans les différentes chaînes de valeurs ciblées est connu, ainsi que les acquis et les difficultés rencontrées par les agences d’exécution du projet dans la prise en compte du genre dans leurs activités et leurs besoins éventuels en renforcement des capacités ;

6. La gestion environnementale et sociale du projet est analysée au regard des standards et procédures de la Banque mondiale ; les effets des interventions sont révélés à travers une enquête auprès d’échantillons représentatifs de bénéficiaires (producteurs, OPA) du projet sur les thématiques du projet (infrastructures sociales, productivité, appui aux OPA et à la structuration des interprofessions) ;

7. Les effets de l’appui additionnel du Gouvernement de Côte d’Ivoire (sur les programmes classiques des filières) au niveau des filières (comparaison entre les approches classiques et les approches introduites par le Projet et ressortir la plus-value) sont évalués;

8. Les leçons tirées du projet, les opportunités et les menaces, les points forts à consolider, les points faibles, et les mesures correctives éventuelles à prendre sont identifiées ;

9. Les meilleures combinaisons dans la pérennisation des approches introduites par le Projet sont proposées ;

10. La rentabilité économique et financière du projet, des technologies et des modèles d’entreprises promues par le projet est connue, les valeurs actuelles nettes et taux de rentabilité du projet sont calculés et analysés ;

11. Les acquis du Projet sont comparés et capitalisés entre les filières par thématique du Projet.

5. Démarche de conduite de l’évaluation
La méthodologie de conduite de l’évaluation va s’articuler en 3 étapes comme suit :
Etape/ Activités Nombre de jours

Etape 1 : Préparation 10 j
Réunion de cadrage et d’harmonisation de la compréhension du contenu de la mission
Revue documentaire
Elaboration du protocole de l’évaluation et des outils de collecte des données de terrain
Validation du protocole de l’évaluation et des outils de collecte des données de terrain
Recrutement et formation des agents enquêteurs/superviseurs
Etape 2 : Etude terrain 25 j
Collecte des données sur le terrain à travers des enquêtes quantitatives et qualitatives
Saisie et traitement des données
Analyse des données et tabulation
Etape 3 : Rédaction du rapport 15 j
Rédaction du rapport provisoire
Organisation d’une séance de restitution et validation des résultats de l'évaluation
Rédaction du rapport définitif
Total 50 j

6. Contenu de la mission
De façon spécifique, la mission du consultant consistera à :
1- Faire la revue documentaire du projet ;
2- Faire une consultation des parties prenantes au projet et des PTF ;
3- Elaborer un protocole d’étude pour la conduite de l’évaluation et élaborer les outils de collecte ;
4- Organiser les visites de terrain et conduire les enquêtes quantitatives et qualitatives ;
5- Organiser la saisie, le traitement et l’analyse des données collectées ;
6- Rédiger le rapport provisoire de l’évaluation ;
7- Préparer les supports de restitution des résultats de l’évaluation ;
8- Rédiger le rapport définitif de l’évaluation.

7. Profil du consultant
Niveau d’études :
Minimum BAC+5 en gestion des ressources naturelles, géographie ou tout autre domaine équivalent.
Expériences générales :
Justifier d’au moins dix (10) années d’expérience avérée dans les évaluations environnementales et sociales sectorielles.
Expériences spécifiques :
 Avoir réalisé ou conduit au moins cinq (5) missions similaires dans le cadre de projets ou programmes cofinancés ;
 Avoir participé à au moins deux (2) études d’évaluation de filière ou de chaîne de valeurs portant sur les questions environnementales dans au moins l’une des spéculations suivantes : palmier à huile, hévéa, cacao, coton et/ou anacarde ;
 Avoir une bonne connaissance de la langue française.

8. Comment postuler
Envoyer votre candidature composée de votre CV et Copie de votre diplôme à l’adresse mail suivante : education.bini@gmail.com au plus tard le mardi 24 Avril 2018 à 18 heures.


Educarriere sur Facebook

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents

News du jour