• Poste : SPÉCIALISTE GESTION ET PARTAGE DES CONNAISSANCES
    • Type d'offre : Emploi
    • Métier(s): Environnement , Sciences sociales
    • Niveau(x): BAC+3, BAC+4, BAC+5, BAC+6
    • Expérience: Minimum 5 ans
    • Lieu: Abidjan
    • Date de publication: 13/09/2017
    • Date limite: 29/09/2017

ASSOCIATION AFRICAINE DE L’EAU 

 

DESCRIPTION DE POSTE

 

SPECIALISTE GESTION ET PARTAGE DES CONNAISSANCES

Titre du poste Spécialiste  Gestion et Partage des connaissances

Supérieur hiérarchique direct : Responsable de la Communication de l’AAE

Lieu Abidjan, Côte d’Ivoire

Période :  Contrat de 30 mois ans renouvelable avec une période probatoire de six mois


L’AAE cherche un Spécialiste en gestion et partage des connaissances pour le « Programme de renforcement des capacités de l’Association africaine de l’eau – WASH (AfriCap) » à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Le but de ce programme est de soutenir l’AAE afin de faciliter la coordination et la collaboration régionales pour les initiatives d’eau, assainissement et hygiène (WASH), l’harmonisation des politiques de WASH, le renforcement des capacités des parties prenantes de WASH et la diffusion rapide et à grande échelle des meilleures pratiques et produits novateurs de connaissances, afin d’améliorer la quantité, la qualité et la durabilité des services WASH en Afrique de l’Ouest. Il s’agit d’un accord de coopération de 4 ans d’un montant de 2 millions de dollars financé par l’USAID et devrait être octroyé en octobre-décembre 2015. Ce poste est subordonné à ce financement
.

1Présentation de l’Association africaine de l’eau

L’Association africaine de l’eau (AAE) est une plateforme continentale de gestion des connaissances sur le secteur de l’eau et l’assainissement qui réunit des sociétés de production et de distribution d’eau potable, des sociétés de prestation de services d’assainissement, ainsi que des régulateurs de politiques sectorielles eau et assainissement dans les pays africains dans le but de partager les connaissances et les meilleures pratiques. À l’origine, l’AAE a été créé uniquement par ces acteurs et pour eux-mêmes qui étaient connus sous le nom de « Membres actifs ». En 2014, environ 34 ans après sa création, l’AAE était composée de 76 Membres actifs issus de 43 pays africains.

Si la mission des Membres actifs de l’AAE vis-à-vis de leurs clients est de fournir des produits et services de qualité, ils ont besoin de l’expertise et de la contribution des fabricants d’équipements et de matériaux hydrauliques et de consultants hautement qualifiés, qui eux-mêmes ont également besoin des Membres actifs pour acquérir ces biens et services, afin d’étendre leurs activités. C’est ici que le concept d’échange « gagnant-gagnant » prend tout son sens entre les opérateurs d’eau et d’assainissement et les fabricants d’équipements et, les deux parties comprennent bien que l’une ne peut prospérer sans l’autre. Par conséquent, l’AAE a décidé d’intégrer de nouveaux membres, principalement constitués d’individus ou de groupes d’individus de tous les continents, qui opèrent dans l’industrie, la technologie et les services de consultance sur l’eau, l’assainissement et l’hygiène. Ils sont reconnus comme « Membres affiliés ». En décembre 2014, il y avait 67 membres de cette catégorie, provenant principalement d’Europe et d’Afrique. 

Objectifs de l’AAE

  • Coordonner la quête de connaissances et de données techniques, politiques, administratives et économiques à jour recueillies dans le domaine de l’approvisionnement en eau, de l’assainissement et de l’environnement.
  • Susciter, encourager et promouvoir toute action de coopération et d’échange en matière de formation professionnelle.
  • Promouvoir l’échange permanent d’informations dans tous les domaines liés à l’approvisionnement en eau, à l’assainissement et à l’environnement, en particulier la recherche et les techniques de mise en œuvre.
  • Encourager les contacts, les échanges et les relations cordiales entre les professionnels du secteur en Afrique et dans le monde. L’Association organise des congrès, des colloques, des séminaires, des ateliers et des sessions techniques. 

2. Description du projet

Le dernier rapport d’évaluation des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) a certes indiqué les progrès réalisés à l’échelon mondial en matière d’approvisionnement en eau potable, il reste cependant des défis à relever pour atteindre les objectifs d’assainissement. Le Groupe des Nations Unies sur le millénaire de l’eau a toutefois indiqué que le rythme actuel des progrès est encore trop lent pour qu’on puisse atteindre les objectifs en Afrique ; seulement quelques pays ont atteint les objectifs. Cependant, la durabilité à long terme des réalisations actuelles n’est pas garantie. Avec la communauté internationale qui se prépare à engager la course vers la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD), l’on s’accorde de plus en plus sur le fait que la résolution des obstacles liés à WASH en Afrique exige un public plus large et des enseignements tirés des meilleures pratiques. Une telle approche, on l’espère, pourrait contribuer efficacement à résoudre les problèmes systémiques de durabilité et d’approches disproportionnées qui minent le secteur de WASH en Afrique de l’Ouest.

Depuis 2010, l’AAE a mis en œuvre différents projets financés par le Bureau de l’USAID à Washington, soit en tant que principal bénéficiaire, soit comme sous-bénéficiaire. Les projets les plus importants comprennent le Programme de partenariats des opérateurs d’eau pour l’Afrique (WOP Africa), cofinancé par la Facilité africaine de l’eau de la Banque africaine de développement (FAE/BAD) et le Further Advancing the Blue Revolution Initiative (FABRI). Le programme WOP Africa, dans lequel l’AAE est bénéficiaire, jumelle les opérateurs de sociétés d’eau et crée des opportunités d’apprentissage entre mentors et mentorés. À ce jour, 18 partenariats entre mentors et mentorés ont été établis. Les activités de mentors et de mentorés ont été examinées et évaluées au cours d’une session semestrielle et d’une évaluation de fin d’année et les rapports trimestriels sont soumis à l’USAID/Washington et à la Facilité africaine de l’eau. Une plateforme WOP Nigeria a été créée depuis Janvier 2014 et est abritée par l’appui institutionnel de l’Association de distribution d’eau nigériane, et d’autres pays de Niveau 1 & 2 qui font l’objet de l’appui de l’USAID en matière d’eau et de développement ont également participé à différents niveaux (les sociétés du Sénégal comme mentor dans les domaines de l’eau de l’assainissement, les sociétés du Mali, du Ghana et du Nigeria comme mentorés).

L’AAE, l’unique organisation africaine dans le secteur WASH, est résolument engagée à changer de manière concrète l’efficacité de la gestion des connaissances et du partage d’informations pour les membres et d’autres parties prenantes dans WASH et dans le secteur des eaux usées à travers le continent africain.

Depuis 2008, l’USAID en général et, plus particulièrement, l’USAID/Afrique de l’Ouest, à travers différentes initiatives telles que WA-WASH, wasup, SUWASA, FABRI, le programme WOP Africa, etc., ont investi des fonds considérables en appui au secteur WASH en Afrique, avec un succès relatif dans le domaine. Malheureusement, les enseignements tirés et les meilleures pratiques retenues de ces projets et programmes ne sont pas bien partagés et diffusés à tous les niveaux du processus de prise de décisions ou la chaîne de mise en œuvre du secteur WASH à travers le continent.

Ensemble, de l’AAE, l’USAID-WA et les partenaires ciblés s’engageront de manière stratégique à encourager les transformations dans la coordination régionale et la communication pour WASH, la gestion de la qualité de l’eau et la prestation de services d’assainissement efficaces comme moyen efficient de soutenir le secteur WASH dans le but de réaliser les ODD dans les pays de la région. L’objectif général de ces investissements serait d’assurer une coordination régionale efficace et une harmonisation des politiques qui sont informées par une compréhension d’envergure des meilleures pratiques et des modèles prometteurs de prestation de services WASH. 

3. Champ du poste :

Sous l’orientation générale et la supervision du Directeur Communication de l’AAE et en étroite collaboration avec le Coordonnateur du programme Africap, le Spécialiste en communication et gestion des connaissances (CKM) sera chargé d’élaborer une stratégie de gestion des connaissances pour le programme Africap, de renforcer la communication et les capacités de gestion des connaissances et des compétences dans l’ensemble de l’organisation : l’AAE. 

Responsabilités

  • Coordonner, planifier et mettre en œuvre les activités d’apprentissage institutionnel afférant à la réalisation des objectifs de la mission.
  • Renforcer les systèmes et les processus visant à promouvoir et faciliter l’apprentissage efficace et le partage de connaissances.
  • Rechercher les meilleures pratiques en matière de gestion des connaissances et d’apprentissage dans le secteur WASH pour incorporer les nouveaux outils ou approches d’apprentissage.
  • Rassembler et diffuser les connaissances et informations sur les meilleures pratiques pour les activités hautement prioritaires et les activités trans-sectorielles (genre, jeunesse, l’hygiène).
  • S’assurer que les informations sont collectées auprès des organisations partenaires de manière cohérente et dans un format compatible, favorisant le partage et l’analyse d’informations.
  • Réaliser le nettoyage d’informations, la consolidation, le contrôle-qualité et la vérification des données collectées.
  • Assurer la diffusion en temps opportun des informations nécessaires auprès des membres et autres parties prenantes.
  • Assurer une communication continue avec les partenaires pour une collaboration accrue des efforts d’amélioration sectorielle.
  • Élaborer des outils pratiques d’établissement de comptes-rendus, en concertation avec les superviseurs.
  • Former et promouvoir l’utilisation de ces outils d’établissement de comptes-rendus entre les organisations et les parties prenantes.
  • Créer des produits d’information en anglais et en français là où cela est nécessaire.
  • Mener toute autre activité, tel que requis et indiqué par le supérieur hiérarchique.

Activités clés

Le Spécialiste en communication et gestion des connaissances aidera l’équipe de communication et de marketing de l’AAE en effectuant les tâches suivantes, mais sans s’y limiter :

Créer, réviser et éditer – en étroite collaboration avec tous les projets et programmes – les produits des outils spécifiques/à utilisation multiple (y compris des dossiers à contenu thématique sur les bulletins, les revues, les fiches techniques, les films, les brochures, les notes d’information, les messages clés, les discours et autres dossiers d’information pour toute une gamme de parties prenantes (médias des donateurs, membres de l’AAE, partenaires).

  • Soutenir un partenariat mondial et national et les activités de mobilisation de fonds grâce à des activités de plaidoyer et de communication efficaces.
  • Produire du matériel multimédia, avec la Direction des programmes et du développement professionnel pour montrer les progrès réalisés ou en cours à l’AAE.
  • Apporter un appui aux activités de collaboration avec les médias nationaux et internationaux tels que la facilitation des visites de sites de projets/programmes, la photo couverture et les séquences d’émissions TV et l’utilisation de médias tant en ligne que traditionnels, le cas échéant.
  • Assurer l’efficacité de la communication, l’efficience et la fourniture, ainsi qu’une approche rigoureuse et transparente à la planification, au suivi et à l’évaluation avec l’appui de la section de communication.
  • Identifier les opportunités de renforcement des capacités des partenaires à travers une formation appropriée de plaidoyer et de communication et fournir l’appui aux formations à venir.
  • Gérer les besoins en visibilité des donateurs et des partenaires.

L’expérience dans les domaines suivants est fortement recommandée :

  • Une maîtrise des domaines de communication et de gestion des connaissances, y compris de l’utilisation des multimédias et des médias innovants et l’habileté à travailler avec les TIC et le personnel des graphiques pour atteindre des résultats exceptionnels.
  • L’expérience technique en gestion des données, élaboration de tableaux de bord, des services cloud et la création de plateformes de connaissances à base d’internet et des produits de communication, avec une connaissance de leur applicabilité au développement international, à la planification régionale, au secteur de l’eau ou aux autres domaines connexes.
  • L’expérience dans le secteur de l’apprentissage WASH, avec une responsabilité spécifique directe pour la conception et la facilitation des activités de formation.
  • Habileté à créer et à soutenir une vision et une mission pour le champ du Spécialiste en communication et gestion des connaissances adoptées par l’organisation, qui fait en sorte que la meilleure information la plus pertinente pour les sous-disciplines techniques soit accessible et diffusée efficacement à tout le personnel et parties prenantes ; et qui établit des communautés inter-organisationnelles de pratique et des champions qui rehaussent l’apprentissage organisationnel au fil du temps afin de promouvoir le changement.
  • Être capable de travailler efficacement, soit en tant qu’indépendant ou en tant que membre d’une équipe, avec toute une variété d’individus, de groupes, d’institutions et d’organisations techniques. L’habileté à travailler efficacement sous pression pour mener des activités axées sur les résultats en fonction des contraintes de temps, des informations et de l’appui logistique.

4. expérience et qualifications

  1. Diplôme universitaire dans le domaine de l'eau, des sciences sociales et/ou de l'environnement.
  2. Au moins 5 années d'expérience professionnelle dans le secteur de l'eau et/ou de l'assainissement, de préférence dans le développement de projets et la gestion du cycle du projet, y compris la préparation des propositions, la mise en œuvre, le suivi et l'évaluation des programmes.
  3. Excellentes compétences en planification organisationnelle et stratégique pour analyser, établir les priorités, prendre des initiatives et achever le travail dans les délais.
  4. Avoir des compétences avérées en informatique et dans l’utilisation des logiciels habituels de traitement de texte, de cadre et de présentation. La connaissance des logiciels de gestion de données sera un avantage.
  5. Esprit d'initiative et d’intégrité, excellentes qualités dans l'expression orale et écrite, ainsi que dans les relations interpersonnelles.
  6. Excellentes aptitudes en communication.
  7. Excellente maîtrise du français et de l’anglais parlés et écrits et capacité à travailler dans les deux langues. 

 5. documentation requise

  • Lettre de motivation.
  • Curriculum vitae détaillé en anglais et/ou français.
  • Noms et coordonnées de trois personnes de référence. Seuls les candidats présélectionnés seront contactés. 

Les candidatures doivent être envoyées avant le 30 septembre 2017 à l’adresse email : recrutement@afwa-hq.org

ASSOCIATION AFRICAINE DE L’EAU

Riviera Palmeraie – Rond point, place de la renaissance-Immeuble SODECI-2ème étage 


Educarriere sur Facebook

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents

News du jour